Présentation du Village

Situation géographique, habitat et tradition

Murato-pano

Voir le plan sur la carte

 

Le village de Murato, chef-lieu du canton du Haut-Nebbiu, se situe dans un chapelet de villages formant un demi-cercle surplombant la plaine de la Conca d'Oru et le golfe de Saint Florent. La commune est traversée par la rivière du Bevinco. Sur le versant le plus ensoleillé de sa vallée a été construit le village.

L'ubac est vert, boisé. Face au village se situe la forêt d'Avillani sur le flanc nord du Battagliole (941 m). Le bas de la vallée est occupée par une grande châtaigneraie. Plus haut et à l'Est, la forêt de Galghete « à cheval » sur Murato et Rutali.

Une partie de celle-ci est englobée dans la forêt territoriale de Stella couvrant les hauteurs du massif de Stella. Muratu, aujourd'hui se sont 629 habitants (recensement 2014) l'hiver, et 1.000 habitants l'été répartis sur plusieurs quartiers : Muratu Supranu, quellu Suttanu, Padulaccio, Cucinaja, Albarelle, Couvento, Milelli, Peru, San Giovanne, Costa di a Fornu, Campatile, Castagne, U Mucale, Poggiola, et du hameau de Patronale.

On y retrouve toujours la fameuse pierre du Nebbiu. Elle est mise en valeur dans pratiquement toutes les anciennes bâtisses mais aussi les toits en lauze (e teghje). Un village qui permettait, autrefois, à ses habitants les moins fortunés de pouvoir bénéficier des infrastructures mises à leur disposition gratuitement. Fours, lavoirs, ponts génois, moulins, glacière (témoins de la vie d'hier et d'aujourd'hui) ont été rénovés dont quelques uns ont retrouvé une certaine utilité. Murato, est d'ailleurs connu pour la qualité de son pain, de ses canistrelli mais surtout de sa châtaigneraie très sucrée (farina pisticcina).

 

Accès au village

L'accès routier principal est la route D5 qui démarre au carrefour stratégique du col de Santo Stephano (San Stefanu) à 368 m d'altitude. La D5 traverse le village pour rejoindre la vallée du Golo à Ponte-Novo (Castello-di-Rostino) via le col de Bigorno (885 m).

La D305 permet également d'accéder au cœur de Murato via le village de Rutali distant de 6 5 km. C'est une étroite route sinueuse dont la jonction avec la D82 (route reliant le rond-point dit du pont de fer à Saint-Florent au rond-point d'Ortale de Biguglia sur la RN 193), est située près du col de la Vierge (451 m - Olmeta-di-Tuda) sur la rive droite du Bevinco.Enfin, depuis le Nord-est de la commune traversé par la D62, route reliant la RN 193 depuis le rond-point de Casatorra à Biguglia à la route D81 (entrée orientale des Agriates) et qui passe au col de Santo Stephano, une bretelle permet d'arriver à Murato au lieu-dit San Michele.

 

Origine et dictons de Murato

Vue sur le village
Vue sur le village de Murato (invisible de la mer) et le golfe de Saint Florent

Jusqu'au XIX ème siècle, le toscan « Murato » s'écrivait aussi « Morato ». Le nom peut avoir deux sens : soit "muré", on imagine des maisons avec un système défensif, soit tourné vers la montagne, invisible de la mer.

On surnomme les habitants " Muratinchi, Pulentoni " car c'est l'une des meilleures pulenta de Corse que l'on trouve au village. En effet, Murato possède une châtaigneraie assez vaste avec des châtaignes de toutes qualités, ce qui donne bien évidemment, une farine exceptionnelle.

Ce dicton peut avoir également une autre signification, plutôt figurée : Les voisins ( Rutalais, Rapalais, etc ...) appellent les Muratais "Pulentoni" car ils les considèrent comme un peu lourdeau, un peu long à la détente, un peu long à réagir. Il existe un autre dicton qui confirme le sens figuré de " Muratinchi, Pulentoni " ; il dit ceci : " In Muratu, ancu u prete addisperatu" ( "A Murato, même le curé est désespéré) ce qui signifie que pour bouger les Muratais même le curé n'y arrive pas.